MFR de Fougères
Portes ouvertes samedi 09 mars 2019 de 9h à 17h

Actualités

Inédit en Bretagne, la MFR de Fougères teste un simulateur de tracteur
Depuis 3 semaines les élèves de la Maison familiale et rurale de Fougères ont la possibilité de s’exercer à la conduite d’engins sur un simulateur. C’est la première fois qu’un établissement d’enseignement agricole breton teste ce genre d’équipement


Les élèves de la MFR de Fougères ont la possibilité de s’exercer à la conduite d’engins agricoles sur un simulateur virtuel. Embarquement immédiat.

Comme dans un vrai tracteur



« Donc avant de démarrer, tu attaches ta ceinture de sécurité, tu vérifies l’installation ton poste de conduite, tu n’oublies pas de lever ton chargeur frontal, tu démarres et t’enlèves ton frein à main. » Anthony Bahu, formateur machinisme à la MFR donne les dernières consignes à Evan, élève en terminale Bac pro CGEA (Conduite et gestion d’une entreprise agricole). Et c’est parti pour quelques minutes de pilotage sur le simulateur de tracteur Tenstar simulation. Exercice de marche-arrière avec un plateau entre deux rangées de bidon, séances de slaloms dans une carrière, avec les quatre écrans de visualisation et le fauteuil monter sur ressort, on ressent toutes les secousses et on a vraiment l’impression d’être en réel »
, confie le jeune lycéen.
Découverte aux Terres de Jim

Depuis le 8 janvier et jusqu’au 14 février la société suédoise a mis à disposition l’équipement dans les locaux de la MFR de Fougères. Une première pour un établissement scolaire breton.

« Ils étaient présents aux Terres de Jim, en septembre à Javené, et sont venus nous présenter le produit » , explique Henri-Claude Gautier, le directeur de la MFR qui a sauté sur l’occasion de pouvoir tester l’outil.

Tenstar Simulation propose une large gamme simulateurs de formation professionnelle pour les opérateurs de machines et comme ils sont développés avec en partenariat avec les grandes marques de machinismes agricoles, il n’y a pas de surprises lors du retour sur le terrain.

Gain de temps et d’argent



« Cela permet de les mettre en situation concrète beaucoup plus facilement avec un gain de temps » confirme Anthony Bahu . « Si on devait aller sur le terrain, il nous faudrait faire des demi-groupes, trouver le matériel nécessaire, un tracteur, les outils, des parcelles et pour cela faire des demandes auprès des maîtres de stage, du conseil d’administration de la MFR. De plus, tout cela a un coût au niveau des assurances, du carburant, de l’emprunt du matériel.»

Le simulateur étant à disposition sur les heures du midi et le soir, les élèves peuvent s’exercer en autonomie, plus facilement et en toute sécurité. « Nous louons un tracteur 9 mois de l’année pour 200 heures d’utilisation, analyse le directeur. Avec ce genre d’outils nous pourrions multiplier par trois le nombre d’heures d’utilisation puisque le simulateur serait en permanence sur le site.»

Sauf qu’un tel simulateur a un prix : 50 000€ maintenance comprise. La MFR est en train d’étudier les financements notamment via une aide du conseil régional. Car si l’investissement est important, il pourrait être vite rentabilisé au regard des coûts de mises sur le terrain des élèves en conditions réelles. « Les Pays-Bas ont déjà investi dans ces techniques, le ministère de l’agriculture allemand vient d’en acheter 50 » , confirme Henri-Claude Gautier. La France, elle, commence tout juste.

Source : Ouest France